22/09/2013

Attentat Islamiste à Nairobi: 39 morts et 150 blessés


http://www.lalibre.be/actu/international/fusillade-a-nair...

 

 

International Ce pourrait être l'attentat le plus meurtrier depuis l'attaque-suicide d'al-Qaïda qui avait visé en août 1998 l'ambassade américaine de Nairobi et fait plus de 200 morts. 

 

Un commando masqué et armé a attaqué samedi un centre commercial de luxe à Nairobi, tuant au moins 39 personnes, blessant 150 personnes parmi la foule des riches clients kényans et expatriés. Les Shebab somaliens liés à Al-Qaïda ont revendiqué samedi soir sur leur compte Twitter l'attaque. "Les moujahidines ont pénétré aujourd'hui vers midi dans Westgate", le centre commercial où a eu lieu l'attaque, indique un message posté sur leur compte peu après 18H00 GMT. "Ils ont tué plus de 100 infidèles kényans et la bataille se poursuit", affirment les islamistes.

Trente-neuf personnes ont été tuées et 150 blessées dans l'attaque samedi d'un centre commercial à Nairobi, a déclaré le président kényan Uhuru Kenyatta dans un allocution télévisée. Le Kenya "a surmonté des attaques terroristes auparavant et il les vaincra à nouveau", a déclaré M. Kenyatta dans ce message à la nation. Il a précisé avoir "personnellement perdu des membres de sa famille" dans l'attaque contre le centre commercial. Un précédent bilan faisait état de 30 morts et soixante blessés.

Toujours bondé le week-end, l'endroit est régulièrement cité comme une cible possible de groupes liés à Al-Qaïda, tels les insurgés islamistes somaliens shebab.

Ils ont ouvert le feu à l'arme automatique et à la grenade sur la foule cosmopolite -Africains, Indiens et Occidentaux- des clients et le personnel du centre.

L'attaque est inédite dans la capitale kényane et pourrait être l'attentat le plus meurtrier depuis l'attaque-suicide d'al-Qaïda qui avait visé en août 1998 l'ambassade américaine de Nairobi et fait plus de 200 morts.

Des unités d'élite de l'armée kényane ont été déployées en renfort des nombreux policiers déjà sur place pour évacuer les clients et employés piégés à l'intérieur du centre commercial, survolé par des hélicoptères de la police et de l'armée, a-t-on constaté.

Les affrontements se poursuivaient vers 14H30 GMT, avec des tirs et rafales audibles autour de l'entrée du bâtiment de quatre étages, très probablement plein de familles faisant leurs courses au moment de l'attaque.

Une journaliste de l'AFP-TV a vu trois cadavres allongés à l'extérieur du centre et deux à l'intérieur. Des blessés en sang, des parents tenant leurs enfants dans les bras, apeurés et choqués, étaient évacués dans la précipitation.

Les forces de sécurité progressaient magasin après magasin pour évacuer les personnes prises au piège et tenter de déloger les hommes armés, masqués et vêtus de noir selon des témoins, qui détenaient au moins sept otages.

"Ils ont sept otages, c'est confirmé", a déclaré à l'AFP un policier sur place. Mais le nombre d'otages pourrait sans doute être beaucoup plus élevé, vu la fréquentation au moment de l'attaque et l'étendue des lieux.

Les médias kényans ont parlé de voleurs armés ou de "terroristes". Le "Westgate Mall" est un labyrinthe de boutiques en tout genre, où il est aisé de se cacher ou de se retrancher.

Selon un témoin, les assaillants ont "exécuté" des clients et parlent une langue étrangère, peut-être l'arabe ou le somali.

Des hommes et des femmes terrifiés, certains tenant des enfants dans les bras, fuyaient la zone en courant, certains blessés. D'autres rampaient le long de murs pour éviter les balles perdues. Plusieurs voitures constellées d'impacts de balles étaient abandonnées çà et là.

De nombreux véhicules de police et des ambulances encerclaient le "Westgate Mall", où riches Kényans et expatriés aiment à venir pendant les week-end faire du shopping, flâner en famille ou se restaurer.

Ce centre commercial, ouvert en 2007, et proche du siège local des Nations unies, compte des restaurants, des cafés, des banques, un grand supermarché et un cinéma multiplexe qui attirent des milliers de personnes chaque jour.

Selon la journaliste de l'AFP-TV, des policiers et des gardes de sécurité tentaient de sécuriser le cinéma où d'autres otages pourraient être retenus, et au moins 20 personnes cachées dans un magasin de jouets situé à l'un des étages supérieurs ont été évacuées.

Le patron d'un magasin a témoigné qu'à un moment, "il semblait que les tireurs avaient pris le contrôle de l'ensemble du centre commercial".

Sudjar Singh, qui travaille dans le centre, en a réchappé de justesse. "Les hommes armés ont tenté de me tirer dans la tête mais ils m'ont manqué. Au moins 50 personnes ont été touchées" par des balles, a-t-il déclaré à l'AFP.

"J'ai vu un petit garçon évacué sur un caddie, il devait avoir cinq ou six ans. Il avait l'air mort", a-t-il ajouté.

Annette, une autre survivante, raconte avoir "vu trois des attaquants vêtus de noir, les visages masqués, et ils avaient de gros fusils".

Kenneth Kerich faisait ses courses lorsque l'attaque a commencé. "Soudain j'ai entendu des coups de feu et tout le monde s'est mis à courir. Je me suis allongé au sol. J'ai vu deux personnes tomber et saigner, je pense qu'elles ont été touchées par des balles", a-t-il dit.

"Au départ nous pensions que c'était la police qui affrontait des voleurs. Mais nous n'avons pas pu nous enfuir avant que les policiers n'entrent (dans le centre commercial), tirent en l'air et nous disent de sortir", d'après M. Kerich.

La police a enjoint aux habitants de rester à l'écart.

"Il y a un incident à Westgate et nous demandons instamment au public de rester à l'écart", a déclaré le chef de la police David Kimaiyo.

"Nos agents (...) sont en train d'évacuer ceux qui sont à l'intérieur et ils recherchent les assaillants", avait-t-il ajouté.

"Nous avons réussi à mettre à l'abri un certain nombre de personnes. Nous demandons aux Kényans d'éviter cette zone (...)", a indiqué le ministère de l'Intérieur kényan via un message posté sur Twitter.

Les insurgés somaliens shebab ont régulièrement menacé ces dernières années de mener des attaques sur le territoire kényan, en représailles au soutien militaire de Nairobi au gouvernement somalien.

Déclarations du président kényan

"Nos forces de sécurité sont en train de procéder à la neutralisation des assaillants et à la sécurisation du centre commercial", a-t-il dit, alors que les opérations se poursuivaient tard dans la nuit.

Les islamistes shebab somaliens, liés à al-Qaïda, ont revendiqué, sur leur compte Twitter, l'attaque contre le centre commercial de luxe "Westgate Mall".

"Ils veulent créer la peur et le découragement dans notre pays, mais nous ne nous laisserons pas intimider", a lancé M. Kenyatta, ajoutant: "le terrorisme est une philosophie de lâches".

"Je demande à Dieu de vous apporter du réconfort. Mon gouvernement vous apportera le soutien nécessaire dans les jours à venir", a encore dit le président à ses concitoyens.

Deux Françaises tuées, Hollande condamne un "lâche attentat"

Deux Françaises comptent parmi les victimes de l'attaque, un acte qualifié de "lâche attentat" par le président François Hollande qui a exprimé sa "totale solidarité" avec les autorités kényanes.

Dans un communiqué publié peu après 22h30 évoquant cette "attaque terroriste en cours", la présidence française a annoncé que "deux Françaises ont été tuées dans cet acte ignoble qui a déjà fait de nombreuses victimes". Les identités n'ont pas été précisées.

Le président Hollande "condamne avec la plus grande fermeté ce lâche attentat et il partage la douleur de la famille de nos compatriotes. Il exprime sa totale solidarité avec les autorités kényanes", ajoute le texte.

Des Américains blessés dans l'attaque "insensée" du centre commercial 

Un nombre indéterminé de ressortissants américains ont été blessés dans l'attaque samedi d'un centre commercial de Nairobi, a annoncé le département d'Etat américain, qui a condamné un "acte de violence insensé".

L'ambassade américaine au Kenya, qui a été mobilisée pour leur venir en aide, est "également en contact avec les autorités locales et a offert son assistance", précise le département d'Etat dans un communiqué.

"Nous condamnons cet acte de violence insensé au cours duquel de nombreux hommes, femmes et enfants innocents ont été tués ou blessés", déclare le département d'Etat.

Le ministère américain, qui surveille "de près" l'évolution de la situation à Nairobi, n'a pas précisé le nombre de victimes américaines ni leur état de santé.

Un couple belge présent dans le centre commercial a pu s'échapper

Un couple belge était présent samedi dans le centre commercial de luxe de Nairobi. Les ressortissants belges ont pu quitter les lieux sains et saufs, a indiqué le SPF Affaires étrangères, qui n'a pas eu d'autres indications de la présence de Belges sur place.

Quelque 500 Belges se trouvent actuellement au Kenya, dont 300 à Nairobi. Les Affaires étrangères suivent la situation et sont en contact avec la communauté belge présente dans le pays.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a condamné l'attaque perpétrée au West Gate Mall de Nairobi. Il présente sa sympathie aux familles des victimes et aux autorités du Kenya, ou il se trouvait encore fin août en visite de travail.

Des Britanniques "sans aucun doute" parmi les victimes de l'attentat à Nairobi 

Des ressortissants britanniques figurent "sans aucun doute" au nombre des victimes de l'attentat meurtrier dans un centre commercial de Nairobi et des diplomates tentent d'obtenir des informations sur toutes les personnes touchées, a déclaré samedi le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.

"Il y a sans aucun doute des ressortissants britanniques qui se sont retrouvés piégés dans cette attaque et nous devrions nous y attendre", a déclaré M. Hague à la télévision à la suite de l'attentat. 

Les Etats-Unis condamnent l'attentat meurtrier au Kenya

La Maison Blanche a qualifié d'"ignoble" l'attentat qui a causé la mort samedi d'au moins 39 personnes dans un centre commercial de Nairobi promettant d'aider le Kenya dans sa lutte contre le terrorisme.

"Les auteurs de cet acte haineux doivent être traduits en justice et nous avons offert notre plein soutien au gouvernement du Kenya pour y parvenir", a déclaré le porte-parole du Conseil national de sécurité, Caitlin Hayden, dans un communiqué.

 

                                                                  ============================

 

 

 

19/01/2013

Prise d'otages en Algérie: dénouement sanglant, 21 otages et 32 ravisseurs tués

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

Algérie : "l'assaut a été donné", les otages étrangers sont morts .Entre 25 et 27 otages étrangers et algériens auraient été tués .Pas de panique!L’Islam est une Religion de PAIX !d'amour,de non-violence ,de respect de la personne ,de tolérance ..........?

Imaginez ,que les Israéliens fassent la même chose ????????

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu


 

Selon un bilan provisoire du ministère de l'Intérieur, les forces spéciales qui avaient lancé jeudi leur opération ont pu "libérer 685 employés algériens et 107 étrangers". Elles ont aussi abattu 32 ravisseurs, membres du groupe "Signataires par le sang" de l'Algérien Moktar Belmokhtar.

Outre les 21 otages morts durant leur capture, deux personnes -un Algérien et un Britannique- ont été tuées dans une attaque menée contre un bus transportant des employés du site par ce même groupe juste avant le début de la prise d'otages.

La nationalité des 21 morts n'a pas été précisée par le ministère. Parmi les otages figuraient des Occidentaux et des Asiatiques.

Selon la télévision publique algérienne, citant de "hauts responsables militaires", les preneurs d'otages étaient de "nationalité libyenne, néerlandaise, tunisienne, syrienne, égyptienne, malienne, yéménite et canadienne".

Alors que des pays occidentaux se sont inquiétés de l'opération algérienne, le président français François Hollande a estimé que l'Algérie avait eu "les réponses" les "plus adaptées" car "il ne pouvait y avoir de négociation" avec les preneurs d'otages.

Les ravisseurs avaient affirmé que leur prise d'otages avait été menée notamment en représailles à l'intervention militaire française au Mali qui a bénéficié d'un soutien logistique d'Alger.

L'assaut final, qui a mis fin à l'une des plus spectaculaires prises d'otages internationales des 10 dernières années, a été donné en milieu de matinée. "L'armée a abattu 11 terroristes et le groupe terroriste a assassiné sept otages étrangers", a précisé la télévision d'Etat.

Etrangers portés disparus

Parmi les otages confirmés morts jusqu'à vendredi par leurs pays figurent notamment des ressortissants de France, des Etats-Unis, de Roumanie et de Grande-Bretagne.

Londres a indiqué que six Britanniques étaient morts ou portés disparus, alors que le groupe pétrolier norvégien Statoil, qui gère le site d'In Amenas avec le Britannique BP et l'Algérien Sonatrach, a fait état de cinq Norvégiens manquants.

Tokyo a dit être sans nouvelles de dix de ses ressortissants et la chaîne américaine NBC a indiqué que le sort de deux Américains restait inconnu.

Le photographe de l'AFP a vu passer samedi un camion à bord duquel se trouvaient cinq cercueils qui se dirigeait vers l'hôpital d'In Aménas, où sont soignés les blessés.

En fin d'après-midi, des diplomates britanniques à bord de 4X4 ont pénétré dans le bâtiment, suivis de journalistes de la télévision publique. Les rares autres, dont l'AFP, ont été interdits d'accès.

D'après des "sources jihadistes" citées par l'agence mauritanienne ANI, le commando était dirigé par Abdelrahmane, dit "le Nigérien", et était composé d'une quarantaine de personnes venues du Niger.

Selon ces sources, Belmokhtar proposait à Paris et Alger de négocier pour "l'arrêt de la guerre livrée par la France" au Mali. Il voulait aussi "échanger les otages américains" contre l'Egyptien Omar Abdel-Rahman et la Pakistanaise Aafia Siddiqui, emprisonnés aux Etats-Unis pour terrorisme.

"Enveloppés d'explosifs"

Plusieurs des rescapés ont raconté leur calvaire. Selon l'épouse d'un Philippin blessé, Ruben Andrada, les otages ont été enveloppés d'explosifs et installés dans des camions piégés.

"Ils lui ont mis une bombe sur lui, comme un collier", a dit Edelyn Andrada. "Heureusement, elle n'a pas fonctionné. Les bombes dans les autres véhicules ont été déclenchées et des gens sont morts".

Un autre rescapé philippin, Jojo Balmaceda a raconté avoir été ligoté puis jeté dans un camion avec d'autres otages japonais et malaisiens.

Face aux critiques étrangères sur la façon dont a été mené l'assaut, une source gouvernementale algérienne a estimé qu'il avait été mené dans des conditions "extrêmement complexes", et avait évité un "véritable désastre".

Elle a expliqué que le groupe était doté d'un arsenal de guerre constitué de missiles, lance-roquettes, grenades, fusils-mitrailleurs et fusils d'assaut.

Une opération de déminage des installations de l'usine de gaz, où étaient retenus les derniers otages, est en cours, a annoncé Sonatrach. "L'usine a été minée dans le but de la faire exploser".

 

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

 

"De la peur de tous naît, sous la tyrannie, la lâcheté du plus grand nombre."

Vittorio Alfieri

 

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

HT://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Qa%C3%AFda

 

http://www.un.org/fr/documents/udhr/

 

  1. Déclaration des droits de l'homme .
  2. Article premier
  3. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
  4. Article 3
  5. Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
  6. Article 4
  7. Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.
  8. Article 5
  9. Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La déclaration date de 1948?

Après les horreurs incommensurables

de la guerre de 1939/1945?

Qu'en est il en 2013 ?

 

 

algérie,barbarie,islamisme,islamiste,terrorisme,fanatique,fanatisme, sahara algérien,mali,site gazier,lâcheté occidentale,majorité  silencieuse,intox,média,signataires par le sang,groupe djihadiste,al-qaïda,djihad,droits de l'homme,onu

05/12/2012

Selon l’ONU: « Israël occupe illégalement le Mur des Lamentations… »

Le vote de l’Assemblée générale déclarant que la Palestine, dans les frontières d’avant 1967, est un «état», du moins à certaines fins, aurait de mauvaises conséquences juridiques, si elles venaient à être prises au sérieux par la communauté internationale.

Cela voudrait dire qu’Israël, qui a gagné une partie du territoire jordanien dans Jérusalem-Ouest après la guerre de 1967, occupe illégalement le Mur des lamentations (site le plus sacré du judaïsme),

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah

le quartier juif de la vieille Jérusalem (où les juifs ont vécu pendant des milliers d’années),

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah

les routes qui mènent à l’Université hébraïque (qui a été créée bien avant qu’Israël soit un Etat) et d’autres domaines nécessaires à la sécurité de ses citoyens.

Cela signifierait également que la Résolution 242, dont le but était de permettre à Israël de conserver une partie des territoires conquis pendant la guerre défensive de 1967, serait annulée par le vote de l’Assemblée Générale, quelque chose de la Charte des Nations Unies interdit explicitement.

Ce serait la première fois dans l’histoire qu’une nation doive retourner toutes les terres qu’elle a gagnée légalement.

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah

Si tous les territoires conquis par Israël dans sa guerre défensive sont illégalement occupés, alors le Nouvel Etat de Palestine pourrait porter l’affaire devant la Cour Pénale Internationale afin de faire emprisonner les leaders politiques et militaires israéliens impliqués dans « l’occupation » de ce territoire…

Cela signifie que pratiquement tous les dirigeants israéliens pourraient être mis en cause.

Ils ne pourraient alors plus voyager à l’étranger où ils risqueraient d’être extradés vers la Haye.

http://jssnews.com/2012/12/03/enconules/

Suivez nos dernières parutions grâce à Twitter !

Ces conclusions absurdes suivent le théâtre de l’absurde qui a eu lieu lors de l’Assemblée générale, pour la millième fois, en publiant une déclaration unilatérale hors de propos sur la Palestine. Comme Abba Eban l’a dit un jour: «Si l’Algérie présentait une résolution de l’Assemblée générale que le monde était plat et qu’Israël l’avait aplati, elle passerait avec 100 voix pour contre 10, avec 50 abstentions.»

C’est à peu près ce qui s’est passé l’autre jour. Je me demande si les pays européens qui ont voté pour la résolution connaissaient les erreurs légales qu’ils étaient en train de mettre en place.

Ce n’était pas la résolution d’une reconnaissance de la solution à deux Etats, car un nombre considérable d’États qui ont voté en faveur de la création de la Palestine ne reconnaissent pas le droit à Israël d’exister.

Ce qu’ils voulaient, c’était une solution à Un état, un autre état appliquant la sharia qui ne permettra pas aux juifs ou aux chrétiens des droits égaux.

D’ailleurs, cette résolution onusienne n’encourage pas plus les palestiniens à faire un pas vers la paix puisque rien ne les oblige à négocier avec Israël, comme pourtant Jérusalem le souhaite tant. Les Palestiniens sont désormais peu enclins à négocier un état, ce qui nécessiterait d’importants compromis et sacrifices de tous les côtés. Ils pensent maintenant qu’ils peuvent obtenir leur État reconnu, sans la nécessité d’abandonner le droit au retour ou à faire le genre de compromis territoriaux nécessaires à la sécurité d’Israël.

L’action des Nations Unies ne fera que décourager les Palestiniens d’entrer dans des négociations sérieuses avec Israël.

L’action des Nations Unies incitera également le Hamas à continuer à tirer des roquettes sur Israël, sur une base périodique, afin de provoquer des représailles israéliennes.

Dans l’ensemble, avec ce vote des Nations Unies, il sera difficile de parvenir à une solution pacifique de deux États, acceptable pour les deux parties.

David Da Silva – JSSNews
Recevez tous les jours les dernières informations de JSSNews par e-mail !

 

Près de trois milles ans d'histoire ,sont reniés ?

Deux Papes, ont honorés le mur des lamentations?

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah

 

De même ,que de nombreux Chrétiens ?

jérusalem,mur des lamentations,temple,palestine,islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,mahomet,violence,bêtise,naïveté,manipulation,sophisme,média,laxisme européen,lacheté européenne,antisémitisme,propagande anti israélienne,onu,hamas ,hezbollah