24/08/2014

Les vraies origines de l’islam (partie 1)

 http://www.dreuz.info/2014/08/les-vraies-origines-de-lisl...

islam,mahomet,arabie saoudite,charia,imam,loi islamique,viol,torture,sadisme,passivité,pédophilie,protection des enfants,coran,barbarie,sordide,histoire,véritable origine,hadith,falsification,manipulation,intégrisme

Les origines de l’islam : loin des falsifications historiques

HeliosQue diriez-vous si l’histoire de la révolution française et des guerres napoléoniennes n’était connue que par ouï-dire deux siècles après le déroulement des évènements et en l’absence de documents écrits et de preuves matérielles ? Comment jugeriez-vous une telle histoire si elle reposait exclusivement sur les récits contradictoires des descendants des témoins oculaires deux siècles après les faits ? Quelle serait votre réaction si on vous disait que l’histoire en question est érigée en vérité absolue, que plus d’un milliard d’êtres humains y croient dur comme fer et que le moindre doute émis sur sa véracité devient un crime passible de la peine de mort ? Vous diriez probablement que les gens qui ont rédigé cette histoire induisent intentionnellement le public en erreur ou que l’autorité qui les emploie cherche, pour des raisons politiques, à transformer le mythe en réalité. Il en est ainsi de l’islam. Tout ce qui est dit officiellement à propos de ses débuts et de ses textes sacrés repose sur des bases semblables. Voilà pourquoi il y a lieu, non seulement de mettre en doute l’histoire officielle de l’islam des origines et l’authenticité des textes sacrés, mais, prenant appui sur les divers éléments objectifs, d’essayer de tracer de lui un portrait approximatif.
 
 
Ce que disent les spécialistes
En 1995 à l’Université de Cambridge en Angleterre, Jay Smith, un islamologue de renom, dans un débat rendu fameux dans les cercles académiques a déclaré ceci :

 

«La plupart des Occidentaux ont pris pour de l’argent comptant les allégations des docteurs musulmans, ils ne les ont jamais remises en question dans la mesure où elles tiraient leur origine du coran. Ils ont fait preuve de réticence à examiner avec un œil critique le coran et les propos du prophète par crainte des réactions violentes, par conséquent ils se sont contentés de penser que les musulmans possédaient quelques preuves tangibles pour soutenir leurs croyances.»

Plus loin dans son exposé, il a cité les travaux de chercheurs bien connus comme John Wansbrough (université de Londres), Joseph Schacht, Andrew Rippin (Canada), Michael Cook et Patricia Crone (Oxford et Cambridge), Yehuda Nevo (université de Jérusalem) et Humphreys :

 

«L’immense majorité des chercheurs indépendants qui ont étudié le coran et les hadiths ont conclu que les écritures islamiques n’ont pas été révélées, mais qu’elles sont le résultat d’une compilation de textes tardifs et d’éditions réalisées par des groupes de personnes au cours de quelques centaines d’années. Le coran que nous lisons aujourd’hui, loin d’être identique à celui du milieu du septième siècle, est plutôt un produit du huitième et du neuvième siècle. Il n’a pas été conçu à la Mecque ou à Médine mais à Baghdad. C’est à cet endroit et en ce temps là que l’islam a acquis sa propre identité et qu’il est devenu une religion. Par conséquent la genèse de l’islam n’a pas eu lieu durant la vie de Mahomet mais a été le résultat d’une élaboration graduelle durant une période de 300 ans.»

Absence de documents historiques

Il n’existe aucun document historique attestant l’existence de l’islam en tant que religion avant le neuvième siècle, soit deux cents ans après Mahomet (mort en 632). Il y a bien eu une biographie de Mahomet rédigée par Ibn Ishaq vers 750, c’est-à-dire 118 ans après la mort du prophète, mais le texte original est perdu et il n’est que partiellement restitué dans des versions revues et modifiées par des historiens ultérieurs comme Ibn Hisham (mort en 834) et surtout Al Tabari (mort en 923). Ce dernier a reconnu avoir censuré le texte d’Ibn Ishaq parce qu’il donnait une image défavorable de Mahomet, or les éléments non-censurés retenus par Al Tabari sont loin de brosser un portrait sympathique du prophète (brigandage, rapines, assassinats, génocides, pédophilie etc.) et il est difficile d’imaginer comment le vrai Mahomet pouvait être pire que celui qui nous est présenté dans l’histoire officielle de l’islam.Mais écoutons ce que Jay Smith a dit à propos du coran et des hadiths :  

«… afin de réaliser l’examen critique des textes sacrés de l’islam nous devons amorcer un retour aux origines, c’est-à-dire aux sources premières, dans le but d’obtenir des indices probants quant à leur authenticité. Cette tâche à priori devrait être facile vu qu’il s’agit d’écrits relativement récents supposément apparus sur la scène il y a 1400 ans. Mais les sources les plus précoces  se situent entre 150 et 300 ans après les évènements, pour cette raison elles doivent être considérées comme des sources secondaires. La première question qui nous vient à l’esprit est celle-ci : pourquoi ces traditions (orales) ont-elles été mises par écrit à une époque si tardive ? Aucun document ne peut être retracé durant les 150 années qui séparent les premières conquêtes islamiques et les publications de la biographie de Mahomet et des hadiths par Ishaq, Tabari et Bukhary. Comme historiens, nous étions en droit de nous attendre à découvrir à tous le moins quelques fragments de texte comme preuve du développement de l’islam, mais nous n’avons rien trouvé et cela signifie que la totalité des conquêtes islamiques de l’Espagne jusqu’à l’Inde a eu lieu avant que le premier verset des textes sacrés islamiques n’ait été mis par écrit. »

Selon Schimmel, Gilchrist, Ling et Safadi, il n’existe absolument aucune trace matérielle du coran original, aucun fragment n’a survécu des quatre exemplaires supposément transcrits sur l’ordre d’Osman, le troisième calife, vingt ans après la mort de Mahomet en 632, pour servir de référence à la Mecque, à Médine, à Bassora et à Damas. À la fin du septième siècle, les conquêtes islamiques s’étendaient du Maghreb à l’ouest jusqu’à l’Inde à l’est, le coran était supposément l’élément central qui alimentait la foi des conquérants, pourtant aucun fragment du coran datant de cette époque n’a été découvert dans tout cet espace géographique. Le contraste avec le christianisme est frappant si l’on considère que pas moins de vingt-cinq mille manuscrits du nouveau testament ont été découverts ou conservés dès le premier siècle, soit à peine quelques dizaines d’années après le début de la mission évangélique.

 

Les hadiths : Allah et Mahomet n’y sont pour rienJoseph-schacht

Joseph Schacht a étudié les documents juridiques et les compte-rendus des procès du début du neuvième siècle, soit 170 ans après la mort de Mahomet. À cette époque, les Hadiths n’étaient pas utilisés comme référence dans les jugements, bien qu’ils constituent la base sur laquelle repose la loi islamique (la charia). Schacht par conséquent date la création des Hadiths à partir du moment où ils ont été utilisés dans les jugements des tribunaux, soit plus de 200 ans après la mort de Mahomet. Il a fait également une autre découverte : les Hadiths dont l’authenticité reçoit les meilleurs appuis sont paradoxalement ceux qui sont les plus suspects. En effet, les appuis authentifiant les premiers hadiths étaient approximatifs et peu détaillés malgré qu’ils fussent moins éloignés de Mahomet dans le temps, par contre les hadiths tardifs, ceux qui sont apparus comme par magie à la fin du neuvième siècle ou au dixième, bénéficient de témoignages d’authenticité très élaborés. La première publication des hadiths coïncide avec l’apparition de la charia, la loi islamique. Il existe dans l’islam quatre écoles juridiques, elles ont vu le jour au neuvième et au dixième siècle. La première a été l’école shaféite dont le fondateur est le juriste islamique Al Shafei mort en 820, elle se base exclusivement sur les hadiths et non sur la jurisprudence acquise au cours des deux siècles précédents. Pour introduire une nouvelle provision de loi il suffisait alors de la justifier en prenant pour référence une parole que le prophète Mahomet avait supposément prononcée, un grand nombre de hadiths ont ainsi été créés en appui à la charia. Selon Schacht : « un nombre élevé de traditions légales invoquant l’autorité de Mahomet a vu le jour du vivant d’Al Shafei et dans les décennies suivantes. Par conséquent elles reflètent les doctrines abbassides d’Irak et non celles plus anciennes d’Arabie (du temps du prophète et de ses successeurs) ou de Syrie (du temps des omeyades). L’agenda légal et politique des califes qu’impose chacune des quatre écoles juridiques de l’islam démontre que les hadiths ont été fabriqués en Irak au neuvième et au dixième siècle, Allah et Mahomet n’y sont pour rien.

Une gigantesque supercherie

Une seule conclusion s’offre à l’historien objectif, l’absence de fragments du coran et des hadiths datant des premiers siècles de l’islam et la coïncidence entre la publication des hadiths et la promulgation des lois islamiques qui en dépendent, sont une indication que ces textes sacrés n’existaient pas et qu’ils ont été créés de toutes pièces à une date tardive, soit au cours du neuvième et du dixième siècle sous le califat abbasside. Autrement dit, toute «l’histoire sainte » islamique, soit la sunna du prophète, n’est qu’une gigantesque supercherie. L’étude objective des textes porte un coup mortel à la thèse des islamistes, les hadiths et la charia qui en découle sont le produit d’une époque précise, l’ère abbasside, ils ne possèdent par conséquent aucun caractère sacré, l’imposition de la charia aux masses musulmanes relève de l’obscurantisme et de la tyrannie.

Le coran

La prochaine chronique traitera du coran. Les musulmans affirment qu’il a été dicté par l’ange Gabriel à Mahomet et que le texte coranique n’a jamais été altéré, le livre saint que les musulmans lisent ou récitent aujourd’hui serait une copie en tous points conforme à celui qui a été révélé. Cette affirmation est fausse, le texte du coran comme nous le verrons témoigne d’une longue élaboration, ses sources sont légion. Les rares témoignages archéologiques et les fragments les plus anciens du texte coranique confirment que son contenu a été modifié au cours des trois premiers siècles de l’islam.

Parties 2 et 3 à suivre demain et après demain  

Par Hélios d’Alexandrie pour Poste de Veille

 http://www.dreuz.info/2014/08/les-vraies-origines-de-lisl...

 

islam,mahomet,arabie saoudite,charia,imam,loi islamique,viol,torture,sadisme,passivité,pédophilie,protection des enfants,coran,barbarie,sordide,histoire,véritable origine,hadith,falsification,manipulation,intégrisme

 

 

02/12/2012

Des musulmans poignardent puis découpent en morceaux une femme juive de 57 ans

 

islam,islamisme,fanatisme,iran,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,falsification,intox,lâcheté,france,paris,mensonge,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture,résistance républicaine,salafiste,haine,incitation à la haine,insulte,provocation,iran,juif,horreur,christianophobie,antisémitisme,barbarie,dreuz info

 http://www.dreuz.info/2012/11/des-musulmans-poignardent-puis-decoupent-en-morceaux-une-femme-juive-de-57-ans/

 

Lundi, un groupe de pieux musulmans qui fréquentent la mosquée voisine ont profité de l’absence du mari pour forcer la porte de Touba N., ont attaché ses deux sœurs qui étaient présentes, et l’ont poignardée à mort. Ils lui ont ensuite coupé les mains, puis les membres.

La boucherie terminée, ces voisins si tolérants rangèrent leurs couteaux et repartirent calmement, en clamant Allah Akbar.

Cette tuerie somme toute très banale dans l’islam, a pour origine la construction récente d’une mosquée à Isfahan, troisième plus grande ville d’Iran, juste à coté de la maison de la famille N., laquelle a refusé de la quitter malgré les menaces de mort lorsque les musulmans ont voulu s’agrandir.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Les autorités iraniennes n’ont pas voulu retourner les parties du corps de Toubia N. pour tenter d’étouffer l’affaire, mais Menashe Amir, un expert du judaïsme en Iran a parlé avec la famille de la victime et a averti des médias internet, repris par des grands médias.

islam,islamisme,fanatisme,iran,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,falsification,intox,lâcheté,france,paris,mensonge,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture,résistance républicaine,salafiste,haine,incitation à la haine,insulte,provocation,juif,horreur,christianophobie,antisémitisme,barbarie,dreuz info

 

Lac communauté juive d’Iran est passée de 25 000 personnes en 2009 à 8756 lors du dernier recensement, et il ne reste plus qu’une centaine de familles juives à Isfahan, qui craint de la part des musulmans une recrudescence de la violence après cet atroce assassinat, comme des vampires que la vue du sang excite.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.timesofisrael.com/jewish-woman-brutally-murder...

http://www.jpost.com/Headlines/Article.aspx?id=293961

 

islam,islamisme,fanatisme,iran,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,falsification,intox,lâcheté,france,paris,mensonge,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture,résistance républicaine,salafiste,haine,incitation à la haine,insulte,provocation,juif,horreur,christianophobie,antisémitisme,barbarie,dreuz info

 

23/09/2012

Islam : les six mensonges de François Hollande, et l'intox pro-Islam ?

 

 

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Islam : les six mensonges de François Hollande, grand falsificateur de l’Histoire .

 

 

 

http://ripostelaique.com/islam-les-six-mensonges-de-francois-hollande-grand-falsificateur-de-lhistoire.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

 

 

 

 

 

 

Le 17 septembre 2012, le président de la République française, François Hollande, a fait un discours dans le plus grand musée du monde, le Louvre, à l’occasion de l’ouverture du nouveau département des « Arts de l’Islam » :

 

 

 

http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/20...

 

 

 

Ce discours est une hallucinante entreprise de ré-écriture négationniste de l’Histoire, dont nous avons extrait quelques perles, que nous avons assorties d’un bref commentaire. (1)

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,incultureMensonge 1 : l’apport essentiel des civilisations musulmanesislam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

 

 










« C’est Jacques Chirac, en 2003, qui a annoncé la création de ce nouveau département et rappelé l’apport essentiel des civilisations de l’Islam à notre culture ».

 

 

 

Il est particulièrement scandaleux de constater que le président de la France n’hésite pas à piétiner la vérité historique pour propager cet ignoble mensonge.

 

 

 

En effet, dans son livre capital, « Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne » (Seuil, 2008), l’historien Sylvain Gouguenheim a démontré, de façon magistrale et définitive, que l’Europe ne doit rien au monde musulman, et que les civilisations musulmanes n’ont rien apporté d’important à l’Occident. (2)

 

 

 

Mensonge 2 : les chiffres arabes

 

 

 

« (…) des Français et des Européens, qui constateront avec surprise ce qu’ils doivent aux cultures de l’Orient. Les exemples sont innombrables : le Taj Mahal, les chiffres arabes, les rapports étroits qui unissent les philosophies grecque et islamique, Aristote et Averroès. »

 

 

 

François Hollande répète ici la falsification classique au sujet des chiffres, que nous appelons improprement « arabes », alors que les Arabes eux-mêmes les appellent « chiffres indiens », reconnaissant ainsi qu’ils les ont volés aux Indiens (inventeurs, entre autres, du zéro). (3)

 

 

 

Mensonge 3 : les rapports étroits entre les philosophies grecque et islamique

 

 

 

François Hollande nous gratifie ici d’une très incroyable inversion historique : en effet, les philosophes grecs ont vécu entre le 7e siècle avant Jésus-Christ et le 2e siècle après Jésus-Christ, alors que les philosophes musulmans ont vécu après l’invention de l’islam par Mahomet, au 7e siècle après Jésus-Christ. Il est donc impossible que les philosophes grecs puissent devoir quelque chose aux philosophes musulmans – alors que les philosophes musulmans ont pillé les philosophes grecs.

 

 

 

Mais les philosophes musulmans étaient si médiocres qu’ils ont commis de nombreux contresens et erreurs en pillant les philosophes grecs. Ainsi, Averroès a-t-il écrit des traités sur des notions d’Aristote qu’il n’avait pas comprises.

 

 

 

On terminera en remarquant que les philosophes grecs étaient nombreux et libres d’esprit, alors que les philosophes musulmans étaient peu nombreux et pour la plupart fascistes. (4)

 

 

 

Mensonge 4 : les liens entre l’Europe chrétienne et l’islam

 

 

 

« Une fois encore, l’évidence : entre l’Europe chrétienne et les cultures d’islam, les correspondances sont innombrables. »

 

 

 

Dans son livre remarquable, « La Force de la raison » (Editions du Rocher, 2004), Oriana Fallaci rappelle quelques-unes de ces « correspondances » entre l’Europe chrétienne et les cultures d’islam : (5)

 

 

 

« De l’Espagne, en 721, [les troupes musulmanes] passèrent à la non moins catholique France. Conduites par Abd Al-Rahman, le gouverneur d’Andalousie, elles franchirent les Pyrénées, prirent Narbonne. Elles y massacrèrent toute la population mâle, réduisirent en esclaves toutes les femmes et tous les enfants, puis reprirent leur marche vers Carcassonne. De Carcassonne, elle passèrent à Nîmes où elles firent un carnage de bonnes sœurs et de frères. De Nîmes, elles passèrent à Lyon et à Dijon où elles razzièrent les églises une par une, et sais-tu combien de temps dura leur avancée à travers la France ? Onze ans. Par vagues. En 731, une vague de 380.000 fantassins et 16.000 cavaliers arriva à Bordeaux, qui se rendit immédiatement. De Bordeaux, elle passa à Poitiers, puis à Tours, et si, en 732, Charles Martel n’avait pas gagné la bataille de Poitiers, les Français aussi danseraient le flamenco. »

 

 

 

Ainsi, pour François Hollande, les innombrables massacres, crimes, meurtres, destructions, exterminations, razzias, réductions en esclavage, assassinats, décapitations, éventrements, vols, incendies, autodafés, carnages, commis par les représentants des cultures d’islam en France (et en Espagne) ne sont rien de plus que des « correspondances ». Qu’en termes galants ces choses-là sont mises… Et comment ne pas avoir envie de vomir, en constatant que le président de la France, pays des droits de l’homme, crache sur les centaines de milliers de cadavres de Français exterminés par les musulmans en France.

 

(*) de France et d'ailleurs

 

Complètement oubliés, le 80 millions de morts en Inde ,sous la période Moghols ?

 

 

 

Mensonge 5 : l’islam espace de liberté et tolérant

 

 

 

« Il n’y a pas une civilisation, mais des civilisations de l’islam. Toutes raffinées et rayonnantes. Telles qu’elles se révèlent ici, elles sont autant de preuves et d’espaces de liberté. Elles se fondent sur la tolérance à l’égard de toutes les interprétations du monde »

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

Voilà qui est énorme : alors même que la planète est mise à feu et à sang par des hordes de musulmans, qui ont déjà assassiné 32 personnes en une semaine, en réponse à une simple vidéo de 14 minutes, François Hollande n’hésite pas à prétendre, en dépit du bon sens, et en dépit de ce que les Français constatent chaque jour, que les « civilisations de l’islam » sont « des preuves et des espaces de liberté », et « se fondent sur la tolérance ».

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture

 

 

 

Rappelons donc au négationniste François Hollande quelques-unes des preuves de liberté et de tolérance dont les musulmans ont gratifié les Européens au cours des siècles :

 

Des millions d’Européens (Espagnols, Italiens, Français, Grecs…) réduits en esclavage, et déportés dans les camps de concentration du Maghreb. (6)

 

Des millions de Juifs et Arméniens, réduits au statut de dhimmis, opprimés pendant des siècles par les musulmans : tous les non-musulmans qui vivaient dans des pays musulmans étaient en effet traités comme des sous-hommes, taillables et corvéables à merci, exterminables et pogromisables n’importe quand, interdits de porter des vêtements et des chaussures neufs, obligés de marcher dans les caniveaux des rues (l’autre côté étant réservé aux seuls musulmans), etc. (7)

 

Les Espagnols forcés de se battre pendant 8 siècles pour reprendre leur terre volée et pillée par les musulmans barbares et sanguinaires. (8)

 

Mensonge 6 : l’islam permet de lutter contre le fanatisme musulman

 

 

 

« (…) les meilleures armes pour lutter contre le fanatisme, qui se réclame de l’islam, se trouvent dans l’islam lui-même. »

 

 

 

Voilà qui est énorme, là aussi : comment les armes pour lutter contre la barbarie d’une idéologie pourraient-elles se trouver dans cette même idéologie ?

 

 

 

Si l’on applique le raisonnement de François Hollande à la Deuxième Guerre Mondiale, les meilleures armes pour lutter contre le nazisme se trouvaient dans le nazisme lui-même. On se demande alors pourquoi les Alliés ont fait la guerre aux nazis…

 

 

 

L’islamisation du Louvre par la finance musulmane

 

 

 

Nous avons prouvé que François Hollande n’hésite par à mentir outrancièrement afin de falsifier l’Histoire en faveur des musulmans.

 

 

 

Mais le discours du président de la République contient quand même quelques informations fiables. Ainsi, on y apprend que les donateurs qui ont permis la création du nouveau département des « Arts de l’Islam » dans le Louvre sont : « le roi du Maroc, l’émir du Koweït, le sultan d’Oman, le président de la République d’Azerbaïdjan, ainsi que le Prince AL-WALEED d’Arabie saoudite » (les majuscules figurent dans le texte officiel de l’Elysée).

 

 

 

De plus, « ce projet d’un coût de 100 millions d’euros (…) est la plus vaste opération de mécénat qui n’ait jamais été entreprise au Louvre. »

 

 

 

Bref, François Hollande avoue que la création de ce département des « Arts de l’Islam » n’est rien d’autre qu’une opération d’islamisation du Louvre, avec l’argent de dictateurs musulmans. (9)

 

 

 

N’est-il pas scandaleux que les « arts » de l’islam soient ainsi favorisés par « la plus vaste opération de mécénat », au détriment des arts chrétiens, occidentaux, etc. ? N’est-ce pas là une preuve de discrimination ?

 

 

 

Et n’est-il pas scandaleux que le président de la France participe à cette discrimination anti-Occidentale et anti-Française ?

 

(*)

 

 

 

renseignements complémentaires :

 

1) Les chiffres Égyptiens

 

En Égypte, en l'an 3500 avant notre ère,(Soit 4.000 ans avant Mahomet ), la notation des chiffres était basée, comme l'écriture, sur les hiéroglyphes.

 

Chaque signe possédait une valeur, tel que:

 

Les anciens Babyloniens et Égyptiens savaient déjà résoudre des problèmes qui peuvent être traduits en équations du premier ou second degré.

 

Diophante d'Alexandrie (vers 200/214 - vers 284/298), au IIIe siècle de l'ère chrétienne, fut le premier à pratiquer l'algèbre en introduisant le concept d'inconnue en tant que nombre , et à ce titre peut être considéré comme "le père" de l'algèbre.

 

Indiens & Hindous:

 

Le zéro est utilisé depuis le IIe siècle av. J.-C. pour signifier une place vide.

 

Il apparaît comme chiffre dans un livre de Bakhshali publié au IIIe siècle.

 

Arabes et la suite:

 

En 773, chez le calife de Bagdad, un indien apporte des écrits d'astronomie dus à Brahmagupta.

 

C'est Al-Khwarizmi qui les exploite et publie un livre en 820, présentant les nouveaux chiffres indiens. Ce livre sera traduit par Robert de Chester en Espagne au début XIIe siècle.

 

Mayas:

 

Au 3e siècle, trois siècles avant les Indiens, les Mayas avaient développé un système de numération très poussé, basé sur l'art du calendrier et de l'astronomie.

 

Ils avaient, eux aussi, inventé une numération de position à base 20 et comportant le zéro.

 

En résumé : il est stupide de parler de chiffres arabes ?Et complètement inexact de faire des arabes les «  inventeurs » des mathématiques ?De précurseurs ,de la science moderne!!!!!!!!à part bruler des bibliothèques ?

 

 

 

Maxime Lépante

 

 

 

1) Lucette Jeanpierre a déjà dénoncé dans nos colonnes ce discours scandaleux de François Hollande :

 

 

 

Aux islamo-collabos comme Hollande qui osent parler de religion de paix

 

 

 

2) Analyse du livre « Aristote au mont Saint-Michel » :

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aristote_au_mont_Saint-Michel

 

 

 

Acheter ce livre en ligne :

 

 

 

http://www.amazon.fr/Aristote-mont-Saint-Michel-grecques-...

 

 

 

3) « Les chiffres arabes sont les dix chiffres (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 0) et le système d’écriture décimale positionnelle qui les accompagne. Ils ont été inventés en Inde. »

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffres_arabes

 

 

 

4) Ainsi, Averroès était cadi de Cordoue. Or : « La fonction de cadi est une de celles qui dépendent du calife. C’est une institution dont l’objet est de juger les conflits et de mettre fin aux querelles et aux dissensions. Elle doit appliquer les lois religieuses définies par le Coran et la Sunna. C’est donc un office rattaché au califat et qui dépend de lui. » (dixit Ibn Khaldoun)

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cadi

 

 

 

Averroès était donc un islamo-fasciste.

 

 

 

5) Acheter en ligne « La Force de la raison » d’Oriana Fallaci :

 

 

 

http://www.amazon.fr/La-Force-Raison-Oriana-Fallaci/dp/22...

 

 

 

6) Dans sa biographie de Cervantès (Julliard, 1984), l’historien William Byron consacre un long chapitre à décrire les conditions de vie effroyables dans les bagnes musulmans du Maghreb (Alger, Tunis, Tripoli, etc.), où les prisonniers étaient systématiquement sous-nourris, privés de soins médicaux, utilisés comme main d’œuvre gratuite, exactement comme les prisonniers dans les camps de concentration nazis.

 

 

 

7) Sur les conditions de vie effroyables des Juifs dans les pays musulmans, on lira le remarquable livre de Paul B. Fenton et David G. Littman : « L’Exil au Maghreb – La condition juive dans l’Islam (1148-1912) » (Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2010).

 

 

 

Acheter ce livre en ligne :

 

 

 

http://www.amazon.fr/LExil-Maghreb-condition-lIslam-1148-...

 

 

 

8) La Reconquista dura 774 ans, de l’an 718 à l’an 1492 :

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reconquista

 

 

 

9) Stéphane Buret a dénoncé dans nos colonnes cette islamisation du Louvre avec l’argent musulman :

 

 

 

Louvre : Propagande musulmane et business islamique

 

 

 

islam,fanatisme,sunnite,chiite,parole de dieu,coran,fondamentalisme,terrorisme,laïcité,simplisme,bêtise,naïveté,manipulation,président,françois hollande,falsification,intox,lâcheté,france,mensonge,arithmétique,chiffre,algèbre,sophisme,média,laxisme européen,actualité,histoire,religion,inculture