05/10/2011

le pasteur Nadarkhani pas de peine de mort pour apostasie .Iran terre de tolérance.

islam,iran,apostasie,peine de mort,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,pasteur nadarkhani,evangelique,droit de l homme,antisemitisme,fondamentalisme,charia,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes


Poster géant du Guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei, installé à Téhéran, le 26 septembre 2011 (AFP/Archives, Atta Kenare)

 

le culte de la personnalité ?L'égal de Mahomet ?

     

Iran: le pasteur Nadarkhani n'encourt pas la peine de mort pour apostasie

 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i2agqJq-EFf9NgOhBqEdPAK_T1_Q?docId=CNG.35fc833916a7dcee89c11576e5b11442.821&index=0

L'indignation à deux vitesses des évangéliques .

En Europe ,ils courtisent les musulmans contre les Catholiques,les Orthodoxes et les Chrétiens d'Orient et d'Afrique ?

Ils sont complètement indiffèrent au sort des Chrétiens d'Irak ou d'Afrique ,mais ils hurlent ,quand l'un des leurs subi le même sort que les   oubliés ?

islam,iran,apostasie,peine de mort,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,pasteur nadarkhani,evangelique,droit de l homme,antisemitisme,fondamentalisme,charia,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes

 

TEHERAN — La pasteur iranien Youssef Nadarkhani, pour lequel les capitales occidentales se sont mobilisées, n'encourt pas la peine capitale pour apostasie mais a en revanche commis des "délits sécuritaires", a affirmé un responsable iranien cité vendredi par l'agence Fars.

"La question du crime et de la peine capitale de cet individu n'est pas une question de foi ou de religion. Dans notre régime, personne n'est exécuté pour avoir changé de religion", a déclaré le vice-gouverneur de la province de Ghilan (nord), où M. Nadarkhani vient d'être rejugé pour apostasie après que la cour suprême a annulé en juillet une condamnation à mort pour le même motif.

M. Nadarkhani "est un sioniste, un traître et a commis des crimes sécuritaires", a en revanche affirmé M. Gholam-Ali Rezvani, chargé des affaires sécuritaires et politiques.

C'est la première fois qu'un responsable iranien évoque publiquement cette affaire, qui a mobiliser les capitales occidentales pour appeler l'Iran à libérer le pasteur.

"Sur l'apostasie, c'est exactement ce que nous avons dit devant le tribunal", a déclaré à l'AFP, l'avocat de M. Nadarkhani, Me Mohammad Ali Dadkhah. "En revanche, il n'a pas été question de délits sécuritaires lors du procès. Il faudrait que ces nouvelles accusations soient examinées devant la justice", a-t-il ajouté.

M. Nadarkhani, 32 ans, musulman converti au christianisme à l'âge de 19 ans et devenu pasteur d'une petite communauté évangélique baptisée "Eglise d'Iran", a été arrêté en octobre 2009 et condamné à mort en septembre 2010 pour apostasie en vertu de la charia (loi islamique) en vigueur en Iran.

La Cour suprême a toutefois annulé ce verdict début juillet, et renvoyé l'affaire devant le tribunal de Rasht (nord), d'où le pasteur est originaire, en demandant à l'accusé de se "repentir".

Le tribunal a réexaminé l'affaire cette semaine, et Me Dadkhah s'est dit jeudi "optimiste" sur le verdict, tout en précisant que M. Nadarkhani avait refusé de renoncer à sa foi chrétienne.

"Dans ce pays islamique (l'Iran, ndlr), on ne fait rien aux personnes qui changent de religion, elles ont affaire à Dieu" devant qui elles "devront en répondre le jour du Jugement dernier", a affirmé vendredi le vice-gouverneur du Ghilan.

Washington, Londres, Berlin et plusieurs capitales occidentales ont dénoncé mercredi le sort fait à M. Nadarkhani, et ont appelé à sa libération.

"J'exhorte la république islamique à respecter ses engagements internationaux en matière de droits de l'Homme, et appelle fermement l'Iran à ne pas condamner le pasteur Nadarkhani à mort. J'appelle à sa libération immédiate et sans condition", a déclaré vendredi la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

"Malgré les déclarations du Guide suprême (iranien, l'ayatollah Ali Khamenei) et du président (Mahmoud Ahmadinejad) qui affirment soutenir les droits et les libertés des citoyens iraniens et des peuples de la région, le gouvernement poursuit sa répression contre toute forme de dissidence", a dénoncé de son côté la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i2agqJq-EFf9NgOhBqEdPAK_T1_Q?docId=CNG.35fc833916a7dcee89c11576e5b11442.821&index=0

islam,iran,apostasie,peine de mort,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,pasteur nadarkhani,evangelique,droit de l homme,antisemitisme,fondamentalisme,charia,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes

islam,iran,apostasie,peine de mort,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,pasteur nadarkhani,evangelique,droit de l homme,antisemitisme,fondamentalisme,charia,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes


 

25/09/2011

Arabie: le roi accorde le droit de vote aux Saoudiennes .

 

islam,arabie,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,droit de vote,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes

Les Saoudiennes obtiennent le droit de vote à partir de 2015 .

 

http://fr.news.yahoo.com/roi-darabie-saoudite-accorde-droit-vote-femmes-130006790.html;_ylt=AhAcusQmDF__85F7cbo6qHkEfsl_;_ylu=X3oDMTN2N2I4N3ZrBG1pdANUb3BTdG9yeSBNb25kZVNGBHBrZwMwZmNiZTE2ZS0zNmFiLTMwMmYtOTVmNi0xMjRiMGUxNTVkOTYEcG9zAzcEc2VjA3RvcF9zdG9yeV9jb2tlBHZlcgMzZTMyZTMxMC1lN2E0LTExZTAtYWI3Yy00NTJjZjU0ZGQ0MjY-;_ylg=X3oDMTFwcWsyZGZtBGludGwDZnIEbGFuZwNmci1mcgRwc3RhaWQDBHBzdGNhdANtb25kZQRwdANzZWN0aW9ucwR0ZXN0Aw--;_ylv=3

 

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a annoncé, dimanche 25 septembre, l'octroi aux femmes du droit de vote et de se présenter aux élections municipales, seul scrutin existant dans le pays.

 'Parce que nous nous refusons à marginaliser les femmes dans la société (...), nous avons décidé, après avoir consulté les oulémas et d'autres personnalités, d'associer les femmes dans le conseil de la Choura en qualité de membres à compter de la prochaine législature, a déclaré le souverains saoudien.

Les femmes pourront également se présenter aux élections municipales pour lesquelles elles disposeront du droit de vote'.

 Le conseil de la Choura, une assemblée consultative dont les membres sont désignés par les autorités, pourrait donc également accueillir des femmes. 'Une modernisation équilibrée, en conformité avec nos valeurs islamiques qui défendent les droits, est une demande importante dans ce siècle où il n'y a plus de place pour les récalcitrants', a fait valoir le souverain saoudien.

 PAS LE DROIT DE VOYAGER, CONDUIRE OU TRAVAILLER

 C'est la première fois que la femme saoudienne se voit accorder le droit de vote et d'éligibilité dans ce royaume ultraconservateur, où seules des élections municipales sont organisées.

Elles devront toutefois attendre les prochaines élections municipales partielles, prévues en 2015, pour pouvoir se présenter et voter.

 Les deuxièmes élections municipales de l'histoire du pays doivent se tenir jeudi, au cours desquelles sera désignée pour quatre ans la moitié des membres de conseils municipaux, des instances aux pouvoirs limités. Les Saoudiennes ne pourront pas encore participer à ce scrutin.

 Les défenseurs des droits de l'homme dans ce pays qui applique une interprétation rigoriste des préceptes de l'islam réclamaient depuis longtemps semblables mesures au bénéfice des femmes.

 Les Saoudiennes ne peuvent toujours pas voyager, conduire, travailler ou subir des interventions (...)

Lire la suite sur lemonde.fr

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/25/le-roi-d-arabie-saoudite-accorde-le-droit-de-vote-aux-femmes_1577597_3218.html#xtor=AL-32280184

 

islam,arabie,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,droit de vote,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes

islam,arabie,manipulation,doute,certitude,incertitude,fanatisme,integrisme,cathophobie,cathophobe,droit de vote,femme,fondamentaliste,integriste,obscurantisme,propagande,reflexion,religion,terrorisme,theologie,tolerance,modernite,statut des femmes

 

20/04/2010

Les femmes influencent les séismes

La tenue des femmes influence les séismes, selon un imam iranien .

http://fr.news.yahoo.com/3/20100419/twl-iran-imam-femmes-seismes-ba66223.html

Un important imam iranien a affirmé que les femmes qui s'habillaient et se conduisaient de manière légère étaient responsables des tremblements de terre, ont rapporté lundi les médias iraniens.

"Il y a beaucoup de femme qui ne s'habillent pas décemment (...) qui détournent les jeunes hommes du droit chemin, corrompent leur chasteté, ce qui augmente les tremblements de terre", a déclaré l'hodjatoleslam Kazem Sedighi, imam de Téhéran chargé de la prière du vendredi, lors de son dernier prêche.

"Que pouvons-nous faire pour éviter d'être enfouis sous les décombres?

Il n'y a pas d'autre solution que de trouver refuge dans la religion et d'adapter nos vies aux codes moraux de l'islam", selon ses propos rapportés par les médias iraniens.

 "Une autorité divine m'a dit de demander au peuple le repentir. Pourquoi? Parce que des catastrophes nous menacent", a-t-il poursuivi.

La loi islamique en vigueur en Iran oblige les femmes à se couvrir des pieds à la tête, mais elles sont beaucoup, notamment chez les jeunes, à ignorer certaines des dispositions les plus strictes et à porter des vestes cintrées et des foulards révélant une grande partie de leurs cheveux.

L'Iran est un des pays les plus soumis aux séismes.

 Les sismologues estiment depuis une vingtaine d'années que Téhéran sera frappée par un tremblement de terre dévastateur dans un avenir proche.

Certains ont même suggéré de déplacer la capitale vers une zone moins sensible, la ville étant située au carrefour de plusieurs failles, dont une de 80km de long.

05/04/2010

Mariée à 10 ans !divorcée à 12 ans !Yémen : Sally.

 

 

 

Mariée à 10 ans !divorcée à 12 ans !

Yémen : Sally.

 

http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Yémen : Sally, divorcée à 12 ans.

Petite victoire pour les femmes yéménites !

 

Samedi 27 mars, le juge du Tribunal de Sana'a a tranché : il a prononcé le divorce de Sally Sahabi, grâce à son avocate, Shada Nasser et de nombreuses associations locales de défense des droits de l'homme.

Dans son édition du week-end, le

Ses parents, se serait défendu l'époux, lors de l'audience, lui avaient promis qu'elle avait déjà 15 ans - l'âge légal du mariage au Yémen, qu'une nouvelle loi controversée fixe à 17 ans -...

 

Et par déposer une plainte contre son père et son mari qui sont alors arrêtés. Transféré au tribunal, l'affaire Sally passe alors entre les mains de l'avocate

En avril 2008, c'est elle qui avait défendu la petite

Mais comme le rappelle

Car si son mari a fini par accepter le divorce, il réclame - comble de l'absurdité ! - une compensation : 200 000 rials - soit 730 euros -.

C'est-à-dire, selon lui, l'équivalent de la dot et des dépenses engagées.

Or, le père de Sally ne gagne que 600 rials par jour... Les associations se mobilisent.

La presse locale médiatise l'affaire dans l'espoir qu'un donateur bienveillant se signale. Au bout de quatre mois, plusieurs bons samaritains finissent par se porter candidats.

Le divorce est finalement prononcé. Restée discrète pendant l'audience, Sally, raconte

« J'ai senti un nuage noir au dessus de ma tête pendant si longtemps. Le voilà enfin parti. Merci ! ».

(Photo : Sally, 12 ans, avant son divorce. Crédit photo : IRIN)

voir la photo : http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Alors que l'âge des noces est au cœur d'une vive controverse politique, une fillette de 12 ans, mariée à l'âge de 10 ans, vient de regagner sa liberté.Yemen Observer revient sur le long combat de cette enfant, mariée il y a deux ans à Nabil al-Marshahi, alors âgé de 24 ans. Violée, battue, la petite finit par se réfugier au poste de police de son quartier.Shada Nasser. Ce genre de cas lui est tristement familier.Nojoud Ali, mariée à dix ans, et pour laquelle elle obtint le divorce. Une première au Yémen ! Depuis, deux autres petites filles - Rim et Arwa - ont pu bénéficier de son aide...l'agence de presse humanitaire IRIN, Sally a du s'armer de patience pour en finir avec ce cauchemar. IRIN, se serait ensuite adressée aux média en disant :

Le Coran justifie t-il le mariage avec des enfants ?

 

At-Talaq .

Le Divorce (la répudiation )

 

  1.  
    1. La période d'attente pour celles de vos femmes qui ont atteint l'âge de la ménopause sera de trois mois, pour plus de sûreté.

    2.  

    3. Il en est de même pour celles qui n'ont pas encore atteint l'âge de la puberté.

    4.  

    5. Quant à celles qui sont enceintes, la période de viduité prendra fin pour elles avec leur accouchement. Quiconque craint Dieu trouvera une grande facilité dans ce qu'il entreprend.

http://www.yabiladi.com/coran/


Le Divorce (traduction Kasimirski)

Sourate 65 :

2 :

Lorsqu'elles (vos femmes ! ) auront attendu le terme prescrit ,vous pouvez les retenir avec bienveillance ou vous en séparer avec bienveillance ...............

4 :

Quand aux femmes ,qui n'espèrent plus (à cause de leurs ages ) d'avoir leurs règles,quoique vous n'en soyez pas sur ,le terme est également de trois mois :

le même terme est prescrit pour celles ,qui n'ont pas eu leurs mois ( leurs règles ) !

pour les femmes grosses ( enceintes ) ,attendez qu'elles ont accouchés !

Dieu aplanira ces difficultés à celui qui le craint .


Une intervenante à un texte légèrement diffèrent :


verset 4 de la sourate LXV Le Divorce (traduction Kasimirski), je cite :

"Attendez trois mois avant de répudier les femmes qui n'espèrent plus d'avoir leurs mois,et si vous en doutez ,


.Accordez le même délai à celles qui ne les ont point encore eus.

Gardez celles qui sont enceintes jusqu'à ce qu'elles aient accouché...".


Une épouse qui n'a pas encore eu ses règles est une pré-pubère,autrement dit une enfant.

Et si elle peut être répudiée,c'est qu'elle a préalablement été mariée.


Comment,dans ces conditions,peut-on prétendre que le Coran n'autorise pas le mariage des pré-adolescentes?

Déclare avec bon sens ,cette intervenante ?


http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Personnellement :J'ajouterai :

D'autre part ,une Religion ,qui est présentée comme une Religion d'Amour,de Tolérance ,de Respect de la personne ,et une Religion de non-violence ?

Ne devrait -elle pas protéger les plus faibles ...........


D'autre part ,permettre de divorcer de manière unilatérale

d'une femme enceinte ?

Est inacceptable ?

Je serais curieux ,ce qu'en pense les adeptes de la «  Laïcité  » ? 


Un texte très flou ! Et visiblement peu efficace et peu appliqué ?

CONVENTION INTERNATIONALE

DES DROITS DE L'ENFANT


ONU : 20 novembre 1989

Article 35

Les États parties prennent toutes les mesures appropriées sur les plans national, bilatéral et multilatéral pour empêcher l'enlèvement, la vente ou la traite d'enfants à quelque fin que ce soit et sous quelque forme que ce soit.


Article 36

Les États parties protègent l'enfant contre toutes autres formes d'exploitation préjudiciables à tout aspect de son bien-être.


Article 37

Les États parties veillent à ce que :

a) Nul enfant ne soit soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de 18 ans ;

b) Nul enfant ne soit privé de liberté de façon illégale ou arbitraire:

l'arrestation, la détention ou l'emprisonnement d'un enfant doit être en conformité avec la loi, être qu'une mesure de dernier ressort et être d'une durée aussi brève que possible :

c) Tout enfant privé de liberté soit traité avec humanité et avec le respect dû à la dignité de la personne humaine, et d'une manière tenant compte des besoins des personnes de son âge: en particulier, tout enfant privé de liberté sera séparé des adultes, à moins que l'on n'estime préférable de ne pas le faire dans intérêt supérieur de l'enfant, et il a le droit de rester en contact avec sa famille par la correspondance et par des visites, sauf circonstances exceptionnelles ;

d) Les enfants privés de liberté aient le droit d'avoir rapidement accès à l'assistance juridique ou à toute assistance appropriée, ainsi que le droit de contester la légalité de leur privation de liberté devant un tribunal ou une autre autorité compétente, indépendante et impartiale, et à ce qu'une décision rapide soit prise en la matière.

Article 39

Les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour faciliter la réadaptation physique et psychologique et la réinsertion sociale de tout enfant victime de toute forme de négligence, d'exploitation ou de sévices, de torture ou de toute autre forme de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ou de conflit armé. Cette réadaptation et cette réinsertion se déroulent dans des conditions qui favorisent la santé, le respect de soi et la dignité de l'enfant.

http://www.droitsenfant.com/cide.htm

 


À suivre ..............