05/04/2010

Mariée à 10 ans !divorcée à 12 ans !Yémen : Sally.

 

 

 

Mariée à 10 ans !divorcée à 12 ans !

Yémen : Sally.

 

http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Yémen : Sally, divorcée à 12 ans.

Petite victoire pour les femmes yéménites !

 

Samedi 27 mars, le juge du Tribunal de Sana'a a tranché : il a prononcé le divorce de Sally Sahabi, grâce à son avocate, Shada Nasser et de nombreuses associations locales de défense des droits de l'homme.

Dans son édition du week-end, le

Ses parents, se serait défendu l'époux, lors de l'audience, lui avaient promis qu'elle avait déjà 15 ans - l'âge légal du mariage au Yémen, qu'une nouvelle loi controversée fixe à 17 ans -...

 

Et par déposer une plainte contre son père et son mari qui sont alors arrêtés. Transféré au tribunal, l'affaire Sally passe alors entre les mains de l'avocate

En avril 2008, c'est elle qui avait défendu la petite

Mais comme le rappelle

Car si son mari a fini par accepter le divorce, il réclame - comble de l'absurdité ! - une compensation : 200 000 rials - soit 730 euros -.

C'est-à-dire, selon lui, l'équivalent de la dot et des dépenses engagées.

Or, le père de Sally ne gagne que 600 rials par jour... Les associations se mobilisent.

La presse locale médiatise l'affaire dans l'espoir qu'un donateur bienveillant se signale. Au bout de quatre mois, plusieurs bons samaritains finissent par se porter candidats.

Le divorce est finalement prononcé. Restée discrète pendant l'audience, Sally, raconte

« J'ai senti un nuage noir au dessus de ma tête pendant si longtemps. Le voilà enfin parti. Merci ! ».

(Photo : Sally, 12 ans, avant son divorce. Crédit photo : IRIN)

voir la photo : http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Alors que l'âge des noces est au cœur d'une vive controverse politique, une fillette de 12 ans, mariée à l'âge de 10 ans, vient de regagner sa liberté.Yemen Observer revient sur le long combat de cette enfant, mariée il y a deux ans à Nabil al-Marshahi, alors âgé de 24 ans. Violée, battue, la petite finit par se réfugier au poste de police de son quartier.Shada Nasser. Ce genre de cas lui est tristement familier.Nojoud Ali, mariée à dix ans, et pour laquelle elle obtint le divorce. Une première au Yémen ! Depuis, deux autres petites filles - Rim et Arwa - ont pu bénéficier de son aide...l'agence de presse humanitaire IRIN, Sally a du s'armer de patience pour en finir avec ce cauchemar. IRIN, se serait ensuite adressée aux média en disant :

Le Coran justifie t-il le mariage avec des enfants ?

 

At-Talaq .

Le Divorce (la répudiation )

 

  1.  
    1. La période d'attente pour celles de vos femmes qui ont atteint l'âge de la ménopause sera de trois mois, pour plus de sûreté.

    2.  

    3. Il en est de même pour celles qui n'ont pas encore atteint l'âge de la puberté.

    4.  

    5. Quant à celles qui sont enceintes, la période de viduité prendra fin pour elles avec leur accouchement. Quiconque craint Dieu trouvera une grande facilité dans ce qu'il entreprend.

http://www.yabiladi.com/coran/


Le Divorce (traduction Kasimirski)

Sourate 65 :

2 :

Lorsqu'elles (vos femmes ! ) auront attendu le terme prescrit ,vous pouvez les retenir avec bienveillance ou vous en séparer avec bienveillance ...............

4 :

Quand aux femmes ,qui n'espèrent plus (à cause de leurs ages ) d'avoir leurs règles,quoique vous n'en soyez pas sur ,le terme est également de trois mois :

le même terme est prescrit pour celles ,qui n'ont pas eu leurs mois ( leurs règles ) !

pour les femmes grosses ( enceintes ) ,attendez qu'elles ont accouchés !

Dieu aplanira ces difficultés à celui qui le craint .


Une intervenante à un texte légèrement diffèrent :


verset 4 de la sourate LXV Le Divorce (traduction Kasimirski), je cite :

"Attendez trois mois avant de répudier les femmes qui n'espèrent plus d'avoir leurs mois,et si vous en doutez ,


.Accordez le même délai à celles qui ne les ont point encore eus.

Gardez celles qui sont enceintes jusqu'à ce qu'elles aient accouché...".


Une épouse qui n'a pas encore eu ses règles est une pré-pubère,autrement dit une enfant.

Et si elle peut être répudiée,c'est qu'elle a préalablement été mariée.


Comment,dans ces conditions,peut-on prétendre que le Coran n'autorise pas le mariage des pré-adolescentes?

Déclare avec bon sens ,cette intervenante ?


http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/03/yemen-sally-divorcee...

Personnellement :J'ajouterai :

D'autre part ,une Religion ,qui est présentée comme une Religion d'Amour,de Tolérance ,de Respect de la personne ,et une Religion de non-violence ?

Ne devrait -elle pas protéger les plus faibles ...........


D'autre part ,permettre de divorcer de manière unilatérale

d'une femme enceinte ?

Est inacceptable ?

Je serais curieux ,ce qu'en pense les adeptes de la «  Laïcité  » ? 


Un texte très flou ! Et visiblement peu efficace et peu appliqué ?

CONVENTION INTERNATIONALE

DES DROITS DE L'ENFANT


ONU : 20 novembre 1989

Article 35

Les États parties prennent toutes les mesures appropriées sur les plans national, bilatéral et multilatéral pour empêcher l'enlèvement, la vente ou la traite d'enfants à quelque fin que ce soit et sous quelque forme que ce soit.


Article 36

Les États parties protègent l'enfant contre toutes autres formes d'exploitation préjudiciables à tout aspect de son bien-être.


Article 37

Les États parties veillent à ce que :

a) Nul enfant ne soit soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de 18 ans ;

b) Nul enfant ne soit privé de liberté de façon illégale ou arbitraire:

l'arrestation, la détention ou l'emprisonnement d'un enfant doit être en conformité avec la loi, être qu'une mesure de dernier ressort et être d'une durée aussi brève que possible :

c) Tout enfant privé de liberté soit traité avec humanité et avec le respect dû à la dignité de la personne humaine, et d'une manière tenant compte des besoins des personnes de son âge: en particulier, tout enfant privé de liberté sera séparé des adultes, à moins que l'on n'estime préférable de ne pas le faire dans intérêt supérieur de l'enfant, et il a le droit de rester en contact avec sa famille par la correspondance et par des visites, sauf circonstances exceptionnelles ;

d) Les enfants privés de liberté aient le droit d'avoir rapidement accès à l'assistance juridique ou à toute assistance appropriée, ainsi que le droit de contester la légalité de leur privation de liberté devant un tribunal ou une autre autorité compétente, indépendante et impartiale, et à ce qu'une décision rapide soit prise en la matière.

Article 39

Les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour faciliter la réadaptation physique et psychologique et la réinsertion sociale de tout enfant victime de toute forme de négligence, d'exploitation ou de sévices, de torture ou de toute autre forme de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ou de conflit armé. Cette réadaptation et cette réinsertion se déroulent dans des conditions qui favorisent la santé, le respect de soi et la dignité de l'enfant.

http://www.droitsenfant.com/cide.htm

 


À suivre ..............

Commentaires

Bonjour,
Je suis tombé par hasard sur votre site, je souhaitai intervenir sur un article que vous avez écris sur le sort des chrétiens dans l'islam.
Auparavant j'ai parcouru (brièvement) le reste du site et je dois dire que ça m'a découragé. Il serait aisé de rectifier la vérité mais j'ai lu tellement de choses, tellement d'assimilation, tellement d'égarement, qu'il m'est apparu l'idée selon laquelle Dieu avait choisi ( pour l'instant) de prolonger votre questionnement sur l'Islam.
Je ne connais pas le fond de votre coeur, peut etre, êtes-vous sincère dans votre démarche, néanmoins il en ressort un sentiment proche de la stigmatisation. Vous melez le Coran, seul révélation de dieu, avec des hadits, des imams, des faits divers de personnes imparfaites.
Bref vous mélangez Dieu et sa parole, et ce que nous, hommes, nous en faisons au quotidien. Drole de manière de pratiquez sa religion. Je pourrai m'étendre plus longuement et étayer mes propos, mais je me contenterais d'un simple rappel:

*en ce qui concerne les chrétiens, le coran n'incite nullement à la violence contre eux.
Un seul point peut etre assimilé à de la violence , c'est le cas de légitime défense en cas d'attaque.
L'utilisation du mot musulman (= celui qui se soumet, en arabe) et Islam ( =soumission, en arabe ) englobe juifs , chrétiens, et coranistes , qui se soumettent à un dieu Unique, Allah=Jeovah=God .
Il est bien écris, qu'un croyant qui tuerait volontairement un autre croyant serait bannis devant la face de dieu -> pseudos musulmans qui tuent des innocents chaques jours sans scrupules.

Vos interogations sur certaines citations du coran sont TRES claires si vous les prenez dans le contexte, c'est à dire si vous prenez la peine de lire la sourate entierement, vous comprendrez que vous faites de grossieres erreur d'interprétations, notamment sur des mots comme , associateurs, croyants, mécréants ..ect tous ces mots ont une signification trés précise, et toujours expliqué dans l'ensemble de l'oeuvre.

Pour finir je rappel que vous si vous etes un chrétien et que vous faites de bonnes oeuvres vous serez un proche de Dieu au jour du jugement, si en plus vous acceptez la révélation du dernièr prophete vous serez de ceux qui bénéficient d'une double récompense pour avoir participé à l'unification des peuples.

Enfin, je le repete, pour les vrai arabes qui croient en Allah, seul le Coran à de la valeur ( hormis les autres livres et prophetes bien entendu) et non ces pseudos imams savant , la sunnah ou autre hadith qui ne sont que de nature humaine, et qui divisent les musulmans entre eux. Croire aux hadiths est-ce mal ? Allah sait mieux, et lui seul jugera, mais ce qui est sur c'est qu'il nous demande de suivre uniquement le coran et rien d'autre.
Dieu n'est pas responsable de l'égarement des hommes,il a des donné les clefs, lui seul jugera leur coeur.
Que dieu vous bénisse sur ce chemin tortueux.
Bien à vous.

Écrit par : yahn | 03/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.