17/05/2008

des leaders kosovars impliqués dans un trafic d'organes ???????

14-04-2008

des leaders kosovars impliqués dans un trafic d'organes ???????

   
carla-del-ponte-accuse-des-leaders-kosovars-d-etre-impliquesCopyright © 2008 AFP

Carla Del Ponte accuse des leaders kosovars d'être impliqués dans un trafic d'organes
AFP - Lundi 14 avril, 00h38
ROME (AFP) - Des leaders des Albanais du Kosovo, dont l'actuel Premier ministre Hashim Thaçi, ont trempé dans un trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes, accuse dans un livre témoignage Carla Del Ponte, ancien procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).
Environ 300 prisonniers, dont des femmes, des Serbes et d'autres ressortissants slaves, ont été transportés au courant de l'été 1999 depuis le Kosovo jusqu'en Albanie où ils étaient enfermés dans une sorte de prison et où des chirurgiens prélevaient leurs organes, écrit la juriste devenue ambassadeur de Suisse en Argentine après avoir dirigé pendant huit ans le parquet du TPIY,
"Ces organes étaient ensuite envoyés depuis l'aéroport de Tirana vers des cliniques à l'étranger pour être implantés sur des patients qui payaient", affirme Mme Del Ponte dans ce livre "La chasse, moi et les criminels de guerre" ("La Caccia"), sorti ce mois-ci en italien en Italie et écrit en collaboration avec Chuck Sudetic, un reporter du New York Times.
"Les victimes privées d'un rein étaient de nouveau enfermées dans une baraque jusqu'au moment où elles étaient tuées pour d'autres organes", précise-t-elle.
"Les dirigeants d'un niveau intermédiaire et élevé de l'UCK étaient au courant et étaient impliqués de manière active dans la contrebande des organes", dénonce Mme Del Ponte.
Pendant l'été 1999, les deux principaux dirigeants de l'UCK, l'Armée de libération du Kosovo qui luttait contre le régime du président serbe Slobodan Milosevic, étaient Agim Ceku, Premier ministre du Kosovo de mars 2006 jusqu'en janvier 2008, et Hashim Thaçi, actuel Premier ministre.
Mme Del Ponte n'identifie pas avec précisions ses sources, évoquant la Mission de l'ONU au Kosovo (Minuk) et des "journalistes fiables".
En 2003, des enquêteurs du TPIY se sont rendus sur les lieux où se seraient déroulés ces crimes et ont trouvé "des traces de sang (...), une seringue, des flacons vides de médicaments dont un utilisé lors d'interventions chirurgicales", ajoute Mme Del Ponte.
"Comme preuves, c'est malheureusement insuffisant", conclut la juriste, qui ne cesse de déplorer tout au long de ce chapitre de son livre consacré au Kosovo "les violences contre les témoins" disposés à parler des crimes commis par les membres de l'UCK.
La publication du livre a été jugée inopportune par le gouvernement helvétique qui a interdit à Mme Del Ponte de participer cette semaine à Milan (nord Italie) à une opération de promotion de l'ouvrage en estimant que celle-ci était incompatible avec son statut d'ambassadrice en Argentine, selon l'agence de presse suisse ATS.
Le ministère des Affaires étrangères a adressé un courrier à Mme Del Ponte lui demandant d'entreprendre un "retour rapide à Buenos Aires", selon l'ATS.
"Il y a dans l'ouvrage des déclarations qui ne peuvent être faites en tant que représentante du gouvernement suisse", a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jean-Philippe Jeannerat.
Le mandat de Mme Del Ponte au TPIY s'est achevé à la fin de l'année dernière et elle est en poste à Buenos Aires depuis début janvier.
 
Me taire !!!!!!!!!!!!!!!!!!
chutTAISEZVOUS

Pas question ????????????
Quand je serai grand ?
 
Je ne veux pas être
un petit con !!!!!!!!!!!
« Ce ne sont pas ceux qui crient le plus fort !
Qui ont raison ? »
à suivre ........à vos commentaires ...............
les commentaires sur les messages ?
vos avis ,
vos réactions
: adresse Émail :
Toutes les réactions sont publiées ,
à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .
Taisez-vous Citoyens !
Vous n'avez rien vu !
Vous n'avez rien entendu !
 taisezvousSLAPP
Merci de visiter notre blog :
http://islamquestion.skynetblogs.be/


Venez nous rendre visite :

Les commentaires sont fermés.